Correction de la presbytie

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

presbytie

Bénéficiez d’une grande qualité de traitement et corrigez votre presbytie dès 498 €/oeil

Contrairement à la myopie, à l’astigmatisme ou à l’hypermétropie, il y a un défaut visuel qui touche 100 % de la population. Il s’agit de la presbytie et cela se déclare en général dès l’âge de 45 ans. Le LASIK femtoseconde ou la pose d’implants intraoculaires permettent de corriger les symptômes de la presbytie.

presbytie opération

Découvrez quelles sont les étapes de l’intervention au laser: cliquez ici. Pour connaître la technique pour des implants intraoculaires, veuillez nous contacter s’il vous plaît.


Avec l’âge, le cristallin perd de l’élasticité. Le cristallin est la lentille à l’intérieur de l’œil qui se bombe pour faire loupe  lorsque l’on veut voir de près et qui réduit son bombement lorsque nous souhaitons regarder de loin. Avec l’âge donc, la contraction du cristallin n’est plus possible et nous perdons la possibilité de voir de près. À partir de là, le patient se sent obligé d’éloigner les objets afin de les rendre plus nets.

Tout comme l’hypermétrope, le presbyte voit mal de près et bien de loin. Cela explique pourquoi les hypermétropes deviennent presbytes avant les autres.

Là où la myopie est le défaut visuel le plus courant, la presbytie est le plus délicat à traiter. Aujourd’hui, il n’existe aucun moyen de rendre son élasticité au cristallin. Il n’est pas non plus possible de remplacer l’effet loupe dynamique car les effets varient en fonction de la distance à laquelle le patient regarde l’objet.

Il existe néanmoins 3 type d’opérations qui permettent une correction de la presbytie:

  • Opération au laser de la cornée de type : monovision à bascule :
    • Elle consiste en un réglage différent entre les deux yeux, l’un des deux yeux voyant mieux de loin et l’autre mieux de près. Il faut savoir que c’est déjà le cas chez la plupart des personnes (les deux yeux ne voient jamais exactement de la même manière). Le patient “bascule” donc d’une monovision de près avec un oeil à une monivision de loin avec l’autre oeil et cela lui permet de voir net de loin de près et de loin. Le cerveau compense et le patient ne se rend pas compte de la différence.
    • C’est une méthode souvent choisie pour les presbytes qui sont aussi myopes.
    • Il est nécessaire de contrôler que la personne supporte bien la différence entre les deux yeux (ce qui est en général le cas).
    • Pour les travaux de lecture de grande intensité, une certaine fatigue peut apparaître et nécessiter parfois le port de loupes.
  • Opération ophtalmologique de type pose d’un implant intraoculaire :
    • Elle consiste en la pose d’un petit implant à l’intérieur de l’oeil qui permettra une vision de près et de loin grâce à l’aspect “verre progressif” de cet implant.
    • C’est une méthode souvent choisie pour les presbytes qui sont aussi hypermétropes.
    • C’est une opération plus invasive bien que courante.
    • Son prix est plus élevé car elle est plus longue et le matériel (l’implant) est plus cher. Comme pour le laser, les prix sont plus bas à l’étranger.
  • Opération au laser de la cornée de type presbylasik :
    • Cette méthode consiste à sculpter la cornée en la transformant en”verre progressif”, c’est une opération délicate et très personnalisée.
    • Elle nécessite une période d’adaptation assez longue (parfois plusieurs semaines) et les retouches sont plus fréquentes que lors des autres corrections au laser de la vision.
    • Elle engendre une légère baisse de l’acuité visuelle de loin.
    • Pour ces deux dernières raisons, nous ne la recommandons que pour des cas bien précis.

Pourquoi choisir une opération au laser des yeux avec Novacorpus ?

Y a-t-il des risques particuliers à partir se faire soigner à l’étranger?

Non. Il y a malgré tout quelques règles à suivre.
Novacorpus sélectionne rigoureusement ses partenaires à l’étranger. Il est extrêmement important de pouvoir faire confiance aux médecins sélectionnés.

Nous insistons sur le fait que, sur place, vous devez suivre à la lettre les instructions fournies par le médecin. Il s’agit surtout de recommandations de bon sens comme se reposer après l’intervention chirurgicale.

Par rapport à une intervention en France, il n’y a pas plus de risques de se faire traiter à l’étranger. Évidemment, comme dans tous les domaines, le risque zéro n’existe pas mais il sera aussi minime qu’un traitement en France.

Pourquoi fait-on autant d’économies en partant se faire soigner à l’étranger?

Il est vrai que vous pouvez faire beaucoup d’économies en allant vous faire soigner à l’étranger (en savoir plus). Cependant, nous vous recommandons d’également privilégier la qualité du traitement? Par conséquent, il vaut mieux se faire conseiller un médecin et une clinique avant de partir à l’étranger.

Que se passera-t-il si je fais une complication sur place ou au retour?

En sélectionnant des médecins et des cliniques de pointe, nous essayons de minimiser cela au maximum. Les médecins donneront toutes les recommandations nécessaires un bon suivi postopératoire. Si cela s’avère nécessaire, ils vous recommanderont éventuellement un confrère à proximité de chez vous pendant une certaine période. Cependant, en médecine, il est impossible d’exclure tout risque de complications. Ces dernières ne sont pas forcément liées aux médecins, elles peuvent parfois survenir à cause d’une maladie préexistante, à cause d’une négligence du patient ou tout simplement à cause de la malchance. Cela peut arriver aussi bien en France qu’ailleurs.

Malgré tout, pour les six mois après votre retour, nous proposons une assurance du groupe n°1 mondial des assurances afin d’assurer les risques de complications médicales. Cette assurance, sur place, prend en charge les coûts d’un retour à l’étranger, de l’hébergement et d’éventuels traitements médicaux nécessaires. Les opérations au laser des yeux ou les soins dentaires sont refaits gratuitement pendant au moins un an par la clinique ; pour plus d’informations, voir ci-dessous. Cette assurance couvrira également en France si vous préférez ne pas retourner dans la clinique à l’étranger.

De plus, Novacorpus ne travaille qu’avec des praticiens ou des cliniques offrant une garantie. En cas de complications, le traitement est refait gratuitement et, dans certains cas, l’hôtel et l’avion sont pris en charge par le médecin ou la clinique. La durée de cette garantie varie (à vie à Barcelone ou 10 ans à Istanbul). Des restrictions peuvent être mentionnées par le médecin ou la clinique. Néanmoins, l’utilisation de cette garantie nécessite un déplacement à l’étranger. En cas d’urgence, vous serez peut-être amenés à consulter un autre praticien du proche de chez vous. Si vous n’avez pas souscrit d’assurance et que la sécurité sociale refuse la prise en charge, ces coûts peuvent être au moins en partie à votre charge.

Est-ce que je peux partir avec un ami/un membre de ma famille ?

Nous vous recommandons de partir avec quelqu’un car il est bien plus agréable de partir se faire soigner à l’étranger avec quelqu’un que seul. Vous tirerez bien plus de bénéfices en partant avec quelqu’un que le léger surcoût (transport + hôtel) ne le laisserait penser. Voyez notre chapitre sur les conseils pratiques pour en savoir plus.

Comment dois-je procéder pour savoir si je peux être opéré ?

Afin de déterminer si vous pouvez être opéré, la clinique effectuera des examens préopératoires. Ces examens sont effectués à Grenoble, Amsterdam ou Istanbul. Il n’y a pas de liste d’attente, vous pouvez donc tout simplement nous dire quelle date vous conviendrait (nos cliniques sont très souples). Environ 90% des patients peuvent être opérés.

Il est important de noter que vous pouvez faire ces examens dans une clinique en France afin de déterminer si vous pouvez être opéré mais les examens devront toujours également être effectués dans la clinique où vous l’opération aura lieu, les données collectées étant utilisées pour programmer les lasers.

Par ailleurs, ces cliniques utilisent les meilleurs lasers (opération en utilisant la technique du LASIK femtoseconde de la marque INTRALASE, célèbre pour être accréditée par la NASA pour opérer les spationautes) qui leur permettent d’opérer des patients déclarés inopérables par Lasik dans d’autres cliniques (et à qui l’on a donc proposé la pose d’implants intra-oculaires, une opération beaucoup plus invasive, ou une PRK, une technique plus douloureuse).

Quelles sont les techniques utilisées ?

OPERATION DES YEUX AU LASER

Il existe quatre types d’opération au laser des yeux. Les voici la plus ancienne à la plus récente :

1) la PRK (ou PKR), cette méthode est très ancienne et douloureuse. Elle est actuellement dépassée. Les grandes cliniques modernes et bien équipées l’ont quasiment abandonnée.

2) le LASIK (avec ouverture d’un volet sur la cornée par un bistouri électrique), il s’agit là d’une méthode plus moderne mais toujours dépassée. Tout comme la méthode PRK, la plupart des grandes cliniques modernes l’ont également abandonnée.

3) le LASIK femtoseconde (ou LASIK 100 % laser), cette méthode est dorénavant le standard en termes de résultats et de fiabilité. Pour utiliser cette méthode, une clinique doit acheter un deuxième laser dit “femtoseconde”. Il s’agit du laser ouvrira le volet cornéen et n’est donc pas le même laser que celui discutera la cornée pour corriger son épaisseur (celui-ci est appelé “excimer”).

4) le ReLEx SMILE qui est un traitement de dernière génération supérieur aux autres techniques en cas de myopie forte et qui réduit considérablement la sécheresse oculaire. Cette technologie de pointe, qui nécessite un laser femtoseconde VisuMax, est moins invasive. Le ReLEx SMILE est moins contraignant et plus confortable pour le patient car il ne requiert pas de découpe de la cornée ni de second laser.

Le Wavelight FS200 de la Suite Refractive d’Alcon est d’une qualité équivalente au laser femtoseconde INTRALASE.

Pour choisir la clinique dans laquelle vous vous ferez opérer, nous vous conseillons de ne retenir QUE les cliniques équipées de laser femtoseconde Intralase ou du Wavelight FS200 de la Suite Refractive d’Alcon car cela signifie qu’elles pratiquent suffisamment d’interventions pour pouvoir investir dans la technologie la plus performante et donc la plus sûre (une bonne clinique change ses lasers au moins tous les 5 ans). Cette technologie est aussi la plus chère à l’achat et c’est une preuve que la clinique a suffisamment de succès et donc de patients pour la financer. C’est un gage de haute sécurité et de qualité pour vos yeux.

NB: la méthode la plus ancienne, PRK, bien que semblant assez proche cette dernière n’implique pas la création d’un volet cornéen. L’utilisation du LASIK femtoseconde INTRALASE permettra de diminuer très fortement l’usage d’antidouleurs après l’opération. C’est un avantage indéniable. De plus, cette méthode permet un retour à la vision nette beaucoup plus rapidement que les autres. C’est pour ces raisons que la PRK n’est quasiment plus pratiquée dans les grandes cliniques modernes. Ces dernières sont dorénavant équipées de lasers femtoseconde de la marque INTRALASE ou du Wavelight FS200.

Quelles sont les étapes de l’intervention ?

presbytie opération

Pour voir les risques et les contre-indications du LASIK, consultez notre page avec toutes les questions sur la chirurgie des yeux au laser.