Position de l’implant mammaire : le choix du dual plan

Les patientes qui ont recours à la chirurgie esthétique pour une augmentation mammaire souhaitent avoir une poitrine, certes plus grosse, mais bien galbée et la plus naturelle possible aussi bien au niveau de sa forme qu’au toucher.

Les chirurgiens partenaires de Novacorpus sont particulièrement attentifs à la qualité des implants qu’ils utilisent, mais également à la façon dont ils vont positionner ces implants.

Dans cet article nous allons vous parler du dual plan, une technique de positionnement de l’implant mammaire qui donne les résultats les plus naturels et qui permet une chirurgie plus confortable pour la patiente.

Qu’est-ce que le dual plan ?

L’augmentation mammaire est l’une des interventions chirurgicales les plus pratiquées au monde. Comportant très peu de risques, elle nécessite pourtant de bien se préparer pour pouvoir répondre à plusieurs questions comme le type d’implants utilisés ou leur position.

Le dual plan est le fait de positionner l’implant mammaire en 2 parties, la première derrière le muscle pectoral vers le haut et la seconde partie derrière la glande mammaire, vers le bas.

Il existe en effet trois possibilités de positionnement de l’implant mammaire, qui peuvent dépendre des particularités morphologiques de chaque patiente.

  • L’implant peut être entièrement positionné derrière le muscle pectoral. Dans ce cas, l’implant est protégé à la fois par le muscle et par la glande mammaire. On privilégie cette technique quand les tissus mammaires ont une faible épaisseur. C’est une technique appelée rétro-pectorale ou rétro-musculaire et utilisée très fréquemment, notamment pour les femmes minces, car elle permet un toucher naturel et un joli galbe du sein. Cependant, cette technique est peu conseillée dans le cas d’une poitrine qui s’affaisse.
  • Le chirurgien peut également proposer de positionner l’implant entièrement devant le muscle pectoral : c’est ce qu’on appelle un implant rétro-glandulaire ou pré-musculaire. Dans ce cas, l’implant est positionné derrière la glande mammaire mais devant le muscle pectoral. C’est une technique utilisée plus rarement, par exemple pour corriger une ptôse mammaire (un sein qui tombe) en lui apportant du volume. Il faut cependant qu’il y ait suffisamment de graisse dans le sein et que les tissus mammaires soient de bonne qualité.  Si cette technique est particulièrement intéressante pour redonner du volume à un sein tombant, le rendu peut toutefois sembler moins naturel, notamment chez les femmes minces.
  • Le dual plan consiste donc, quant à lui, à positionner la prothèse mammaire de telle manière que la partie haute sera posée derrière le muscle et la partie basse devant le muscle, derrière la glande mammaire.

Quelles sont les particularités de l’intervention quand on utilise la technique dual plan ?

Comme pour n’importe quelle opération d’augmentation mammaire, l’intervention se déroule sous anesthésie générale et dure environ 2h30.

Dans le cas du dual plan, l’intervention consiste à insérer la partie haute de l’implant sous le muscle pectoral et à décoller la glande mammaire du muscle pour y insérer la partie basse de l’implant. Cela permet notamment de pouvoir corriger les ptôses mammaires légères.

C’est une technique minutieuse, qui doit être adaptée selon chaque cas.

Quels sont les avantages du dual plan ?

Le dual plan possède plusieurs avantages non négligeables.

  • D’une part, l’implant épouse parfaitement la forme du sein et lorsque le muscle se contracte, le sein ne se déforme pas. De même, parce que la partie haute de l’implant est recouverte par le muscle pectoral, c’est la prothèse à la fois la moins visible et la moins décelable à la palpation. Le décolleté, le galbe du sein et le toucher sont donc plus naturels.
  • De plus, la prothèse est plus solidaire de l’ensemble de la poitrine. Aussi, elle vieillit mieux que dans le cas des autres techniques employées.
  • Enfin, la technique dual plan est une technique plus confortable pour la patiente, car elle réduit grandement les tensions musculaires et donc les douleurs post-opératoires.

Demander l’avis de votre médecin

Ainsi la technique dual plan est une technique que nous recommandons à nos patientes, si leurs caractéristiques morphologiques s’y prêtent.

Dans tous les cas, il est important de pouvoir poser toutes les questions que vous estimerez nécessaires à votre chirurgien avant l’intervention. Il sera à même d’y répondre, de trouver avec vous les solutions qui correspondent le mieux à vos souhaits et à votre poitrine.

Les équipes de Novacorpus sont à votre écoute avant, pendant et après votre augmentation mammaire, pour vous assurer le plus grand confort, veiller à votre sécurité comme à votre bonne santé et vous donner les résultats les plus satisfaisants.

Si votre intervention approche et que vous vous demandez comment bien vous y préparer, notre article « Comment préparer une augmentation mammaire » pourra répondre à vos questions.

Pour plus de questions, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact.


Dr Stéphane de Buren

Le Dr Stéphane de Buren est le directeur et fondateur de Novacorpus. Il est reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes européens du tourisme médical, avec plus de 25 ans d’expérience de la médecine et plus de 11 dans le domaine complexe de la chirurgie à l'étranger.